Eurodesk : résultats d’une enquête sur la mobilité internationale à des fins d’apprentissage et sur le rôle de l’information jeunesse.

L’unité de coordination Eurodesk à Bruxelles vient de publier les résultats de sa seconde enquête sur la mobilité internationale à des fins d’apprentissage et sur le rôle de l’Information jeunesse.

3 495 jeunes de 15 à 30 ans de 53 pays ont répondu à cette enquête entre octobre 2018 et janvier 2019. Les questions portaient sur la façon dont les jeunes recherchent des informations sur les opportunités de mobilité à l’étranger.

En résumé :

–          Il reste beaucoup à faire pour toucher davantage de jeunes et les mobiliser. Ils sont encore nombreux (23,9 %) à ne pas connaître les possibilités qu’ils ont de partir à l’étranger et ont du mal à trouver les bonnes informations (56,5 %)
–          De nombreux jeunes n’ont pas les moyens de partir, même avec un soutien financier de l’UE (59,8 %)
–          L’aspect financier reste l’une des principaux obstacles : 24,4 % des jeunes non mobiles ont indiqué avoir besoin d’une bourse complète pour partir alors seulement 14,3 % des jeunes mobiles ont exprimé ce besoin
–          93,4 % des jeunes non mobiles souhaitent vivre une expérience de mobilité. 5 % d’entre eux indiquent ne pas vouloir quitter leur famille et 1,1 % considèrent que partir ne leur apporterait rien
–          69,8 % des jeunes indiquent consulter plusieurs sites Internet pour trouver l’information qu’ils cherchent et 56, 5 % se sentent perdus et ont eu du mal à trouver l’information qu’ils cherchaient
–          Une grande majorité des jeunes indiquent préférer des informations adaptées à leurs besoins :  90,5 % souhaitent bénéficier d’une orientation personnalisée, recevoir des recommandations, des conseils et un accompagnement pour rédiger leurs candidatures.

Le document qui contient les résultats de cette enquête (en anglais uniquement) indique également des recommandations qui seront communiquées via une campagne sur les réseaux sociaux :

Recommandations pour les futurs programmes

  • Augmenter le montant du soutien financier pour garantir l’inclusion dans le cadre du programme Erasmus+
  • Maintenir les aides sociales nationales pendant les séjours de mobilité à l’étranger à des fins d’apprentissage

Recommandations pour les politiques de jeunesse

  • Investir dans les professionnels de l’Information Jeunesse afin de toucher davantage de jeunes dans une démarche inclusive et qualitative
  • Investir dans les services Information Jeunesse
  • Investir dans des portails sur la mobilité afin de créer un point d’entrée pour l’information sur la mobilité

Recommandations pour les animateurs jeunesse

  • Renforcer la coopération avec différentes structures.
  • Concevoir des activités attrayantes pour toucher les jeunes
  • Co-créer et évaluer avec les jeunes les actions visant à les toucher