Comment chercher ?

Pour optimiser votre démarche

  • Commencez vos recherches environ 6 mois à l’avance.
  • Évaluez votre niveau linguistique et commencez à le renforcer avant de partir.
  • Faites le point sur vos compétences et vos motivations.
  • Définissez le contenu du stage en proposant votre mission « idéale ».
  • Informez-vous sur la situation économique et sur les entreprises du pays.
  • Adaptez votre CV et votre lettre de motivation dans la langue et selon les pratiques du pays.
  • Personnalisez vos envois en cherchant le nom des directions ou des ressources humaines.
  • N’hésitez pas à envoyer des relances si vous n’avez pas de réponse au bout de 10 jours.
 A noter
Contactez le service des relations internationales ou le bureau, référent stages de votre établissement. Il dispose en général de partenariats avec des structures à l’étranger et peut vous donner des listings d’entreprises.

 

Envoyer des candidatures spontanées

Pensez à postuler auprès d’entreprises françaises implantées à l’étranger, des entreprises ayant des filiales en France et des entreprises locales du pays choisi.

Vous trouverez plus de contacts et d’idées grâce aux annuaires professionnels.

 A noter
La CCI Bretagne édite un hors-série sur Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international.

 

Répondre à des offres sur des sites spécialisés

Certains sites internet ont développé des services d’offres de stage. N’hésitez pas à vérifier la fiabilité et l’éventuel coût de ces prestations.

Il existe des sites internet qui proposent des offres de stage à l’étranger qui respectent la Charte européenne pour la qualité des stages.

 A noter
Vous cherchez un stage, un contrat en apprentissage ou un emploi à l’étranger ?
Toutes les opportunités de mobilité en Europe sur Drop’pin, la plateforme de la Commission européenne : https://ec.europa.eu/eures/droppin

 

Faire un stage dans une institution européenne ou une organisation internationale

Déposer une candidature auprès des institutions peut faire peur. Pourtant les institutions européennes proposent des stages, parfois rémunérés.

Si vous êtes titulaire d’un niveau bac +3 et vous avez des compétences spécifiques (thématique, logistique, interprétariat), tentez votre chance.

Le ministère des Affaires étrangères accueille des étudiants en stage et propose des postes à l’étranger. Le stage s’effectue au sein d’une mission diplomatique ou consulaire (chancellerie politique, service de presse, service de coopération et d’action culturelle, section consulaire). Durée maximale : 6 mois. Niveau d’études : bac +3

 

Opter pour un stage « clé en main » ?

Vous pouvez vous faire accompagner par un organisme privé qui propose des « stages clés en main » (offre de stage, logement et assurance).

Sachez cependant qu’avoir fait vous-même les démarches sera beaucoup plus apprécié par vos futurs employeurs, vous aurez plus d’atouts pour valoriser cette expérience.

Si vous choisissez de passer par un organisme…

Soyez vigilants, les propositions commerciales sur internet sont très nombreuses, attention aux arnaques… Il faut savoir décrypter l’offre, bien analyser le prix, les prestations incluses ou non…

  • Demandez des précisions sur le logement (individuel ou collectif, salubrité, disponibilité, distance par rapport au lieu de stage…).
  • Examinez de près les clauses et le coût des services proposés.
  • Assurez-vous aussi qu’un remboursement est prévu s’il n’y a pas de stage à la clé.
  • Ne versez que 20 à 30 % du prix demandé à l’inscription.
  • Exigez que l’on vous remette un contrat écrit qui reprend l’ensemble des conditions.
  • N’effectuez pas de paiement à distance sans contrat signé préalable.
 A noter
Préférez un organisme agréé, situé en France, donc soumis au droit français. Plusieurs organismes sont ainsi affiliés à des fédérations professionnelles françaises de séjours linguistiques (L’Office, Unosel…) et à ce titre s’engagent à respecter une charte. Consulter la rubrique Séjours linguistiques.